Qu'est ce que la bio-électricité ?

 

Ce terme, très technique, est à la base utilisé dans le domaine de la médecine et des neurosciences mais change peu à peu de sens aujourd’hui. En effet, le mot « bio-électricité » est désormais plus utilisé pour désigner les protections mises en place dans l’habitat pour limiter les risques d’une exposition aux champs électriques et magnétiques.

L’intérêt de la bio-électricité

 

Vos fruits et légumes ne sont pas les seuls à être bio ! En effet, tout ce qui nous entoure tend à devenir bio ou éco responsable d’une manière ou d’une autre. Un bon moyen de protéger notre santé, notre planète et d’espérer vivre mieux sur notre belle Terre !

L’électricité n’échappe pas à la règle. En infligeant continuellement des ondes électriques et magnétiques à notre corps, l’électricité devient dangereuse, et plus particulièrement pour les personnes atteintes d’électrosensibilité. Pour lutter contre les ondes électromagnétiques, que certains considèrent comme un véritable fléau, il faut savoir équiper l’installation électrique de sa maison en conséquence.

Pourquoi réduire les ondes de l’habitat ?

 

Peu le savent, pourtant, les champs électromagnétiques sont continuellement présents dans les fils électriques situés derrière nos murs, nos prises et nos branchements. Si certains se contentent de débrancher les appareils, cette manipulation est vaine et n’a aucun effet sur les ondes émises par l’installation électrique.

A travers un simple mur, le champ électrique mesuré peut dépasser les  300 Volts par mètres ! Lorsqu’on sait que le champ électrique maximum préconisé dans les zones jour de l’habitat est de 10 Volts par mètres, il y a de quoi prendre peur ! Malheureusement, devenu un argument marketing, les nombreuses protections contre les ondes électromagnétiques ne sont pas toutes performantes.

Notre site internet utilise des cookies dans le seul but d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus